Résidences sociales – Action Habitat ETE 2021

Action Habitat #60 – Eté 2021

unafo.org – interview de M. Yves Krattinger – Président du Conseil départemental de la Haute-Saône

Résidences sociales – Action Habitat ETE 2021

Inscrites dans la feuille de route 2021-2022 de la politique du Logement d’Abord, les Résidences sociales sont à l’honneur dans le numéro 60 d’Action Habitat. Zoom sur trois Résidences sociales dont celle de Saint-Loup-sur-Semouse.

Résidences sociales : Action Habitat présente le projet de Saint-Loup-sur-Semouse

Disponible en ligne, le numéro d’été d’Action Habitat, présente :

  • #Le Logis des jeunes, une Résidence sociale destinée aux jeunes travailleurs précaires, ouverte en 2017 dans le 92.
  • #Le projet de Résidence sociale à Saint-Loup-sur-Semouse (70), dont l’ouverture est fixée en 2022.
  • #La Résidence Jean-Marie Oudot de Méru (60) : une transition vers une vie autonome.

Saint-Loup-sur-Semouse : hier un foyer, demain une résidence sociale et une pension de famille

[Extrait] A propos de la future Résidence de Saint-Loup-sur-Semouse

Le conseil départemental de Haute-Saône a porté la transformation de l’ancien Foyer de travailleur Migrants (FTM) de Saint-Loup-sur-Semouse en un projet mixte intégrant :

    • une résidence sociale
    • une pension de famille
    • complétées avec quelques places pour l’hébergement d’urgence. 

La FMS gère le site et a accompagné la réflexion autour du projet social.

[Témoignage] Yves Krattinger, Président du Conseil départemental de la Haute-Saône

Il existe actuellement en Haute-Saône 322 places de résidences sociales ou FJT, et 47 places supplémentaires doivent ouvrir au cours du dernier trimestre 2022 : à Jussey, à Saint-Loup-sur-Semouse et Vesoul. Celles-ci ont une réelle fonction d’intégration, lisible au travers des parcours des résidents. Elle permettent à des personnes rencontrant des difficultés, d’acquérir les bases pour accéder à un logement autonome.

Parmi les projets les plus notables du territoire, le Foyer de Travailleur de Saint-Loup-sur-Semouse était inscrite par l’Etat en priorité n°1 de la Région Franche-Comté sur le plan nationale de traitement des FTM. L’objectif était d’aboutir à un site adapté aux besoins des résidents actuels et futurs, ce qui a impliqué un chantier de refonte en profondeur des bâtiments qui étaient datés et vieillissants.

Au vu de l’urgence sociale et de la nécessité de coordonner les partenaires pour faire aboutir ce dossier, le département a pris le pilotage de ce dossier emblématique en sa qualité de chef de file de l’action sociale mais aussi de délégataire des aides à la pierre”.

Retrouvez, sur unafo.org la mise en lumière de l’action de la FMS, par Monsieur le Président du Conseil départemental de la Haute-Saône,  Yves Krattinger,

 

Dernières actualités