Assemblée Générale 2020 : la FMS à l’heure du bilan

Assemblée Générale 2020 : la FMS à l’heure du bilan

La Fédération médico-sociale (FMS) a profité de son assemblée générale pour dresser le bilan d’une année 2020 dense et forcément marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19.

C’était une année forcément particulière. La dernière assemblée générale annuelle de la Fédération médico-sociale (FMS) a été l’occasion pour l’association vosgienne, qui intervient dans différents champs du social (enfance, troisième âge, handicap, insertion , etc.) sur six départements (Haute-Saône, Meurthe-et-Moselle, Haute-Marne, Meuse, Aube et Vosges), de faire le bilan de son année 2020, mais aussi de présenter ses futures orientations.

“L’adaptabilité, c’est le mot qu’on retient de 2020”

Côté chiffres, 13 763 personnes ont été accompagnées par la structure l’an dernier. Dont 672 en hébergement continu. « La FMS, c’est un peu plus de 39 millions d’euros de budget en 2020 », indique Sébastien Martinet, le directeur général de la structure depuis 2011. Il continue : « À la fin de l’année 2011, on était à 23 millions d’euros de budget et on comptait entre 320 et 330 employés. Aujourd’hui, on est 520 salariés en tout. »

Comme d’autres organismes, la FMS a connu une année 2020 forcément marquée par la Covid-19. « On a souffert de la crise sanitaire », déclare Isabelle Colin, la directrice générale adjointe de la Fédération. « On a eu des doutes, on a connu des situations tendues. Cette période nous a demandé de travailler différemment et on a accompagné autant voire plus de personnes qu’en 2019. Les équipes se sont mobilisées et adaptées tous les jours. L’adaptabilité, c’est le mot qu’on retient de 2020 », reprend le directeur général.

“En octobre 2021, la FMS aura 100 ans”

Concernant son avenir, la FMS nourrit de nombreux projets. Comme celui de développer des résidences sociales pour des familles sur Charmes, Raon-l’Étape et Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône) ou encore de créer un habitat inclusif à Darney.

La structure a également défini un projet d’entreprise pour la période 2021-2025 qui s’articule autour de quatre orientations : le renforcement et la consolidation du « travailler avec », le développement de la bienveillance et de la bientraitance pour tendre vers le bien-être, l’engagement dans le
développement durable (social, économique et environnemental) et la recherche de performance raisonnée dans l’offre d’actions.

2021 sera aussi une année particulière puisque l’association va souffler ses cent bougies

« Créée en 1921 à Épinal, la FMS a démarré avec la lutte contre la tuberculose. Elle a toujours su s’adapter au contexte », raconte Isabelle Colin. Et, malgré l’incertitude ambiante, la structure compte bien marquer le coup.

Sébastien Martinet annonce : « On prépare quelque chose pour la fin de l’année. Nous sommes nés un 15 octobre et on se dit que le calendrier sera avec nous. » Affaire à suivre.

Hugo COUILLARD – Vosges Matin, 28 juillet 2021

Dernières actualités